FANDOM


Séance de doublage.jpg

(Une) Séance de doublage type

Le doublage est le remplacement de la langue originale de tournage d'une œuvre audiovisuelle cinématographique et / ou télévisuelle par la langue parlée du pays où doit être diffusée cette œuvre.

Dans une même langue Modifier

Il peut aussi être employé pour remplacer, en partie ou en totalité, la voix d'un acteur par celle d'un autre dans la langue d'origine, pour des raisons artistiques ou autres.

Autres emplois du terme Modifier

Le terme « doublage » peut également être utilisé, par extension, pour désigner la postsynchronisation, où les acteurs enregistrent en studio les dialogues qui n'ont pas été enregistrés en direct pour des raisons techniques ou artistiques[1][2].

Le terme désigne également les prestations vocales enregistrées en amont du tournage, notamment dans le domaine de l'animation ou du jeu vidéo[3] ; (le terme le plus approprié étant « création de voix »).

Réalisation du doublage Modifier

Le doublage en français est réalisé principalement en France[4], en Belgique et au Québec. Les œuvres audiovisuelles sont donc diffusées majoritairement en VF (« version française[5] »), mais parfois également en VOSTFr (« version originale sous-titrée en français »), selon les supports. À la télévision, la VM (« version multilingue »), diffusant simultanément la VF et la VOSTFr sur deux canaux audio différents, tend à se généraliser, même sur les chaînes hertziennes. Cependant, même si la plupart des œuvres sont aujourd'hui aussi bien doublées que sous-titrées, certaines ne sont diffusées qu'en VOSTFr.

Dans les pays non francophones Modifier

Divers pays, comme l'Italie, l'Espagne ou l'Allemagne, diffusent couramment les productions étrangères en version doublée. D'autres, en revanche, pratiquent beaucoup moins le doublage : ainsi, aux Pays-Bas, au Portugal ou en Suède, à l'exception des productions pour enfants, les films sont diffusés en version originale sous-titrée.

Notes et références Modifier

  1. Traduction et médias audiovisuels (ouvrage collectif), Presses Universitaires du Septentrion, 2011, pages 73-74
  2. Certains acteurs et actrices polyglottes ont pratiqué à la fois la postsynchronisation et le doublage : Peter Ustinov, Jodie Foster, Kristin Scott Thomas, Michael Lonsdale, Yul Brynner, Curd Jürgens, Gert Fröbe, Max von Sydow, Klaus Maria Brandauer, Diane Kruger, Victoria Abril, Romy Schneider, Carmen Maura, Claudia Cardinale, etc.
  3. Bérénice Bonhomme, Les stars et le cinéma d’animation sur Cahiers de l'Association française des enseignants et chercheurs en cinéma et audiovisuel, juin 2014. Tout en soulignant que ce type de prestation vocale n'est pas à proprement parler du doublage, l'article n'en emploie pas moins le mot à son sujet, citant en exemple le doublage du génie par Robin Williams dans Aladdin
  4. Pourquoi la France double-t-elle tout le monde ? sur Slate.fr, consulté le 9 novembre 2010.
  5. Ce terme inventé à l'époque où le doublage était réalisé uniquement en France est plus précisément aujourd'hui une « version francophone ».

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard